By

06-09 déc. 2012, Vilafranca del Penedes : stage Sui O ryu

Du 06 au 09 décembre 2012, le dojo Budokan Penedes (Vilafranca del Penedes, Espagne) organisait son 11ème regroupement européen de Sui o ryu iai kenpo.

06-09 déc. 2012, Vilafranca del Penedes : stage Sui O ryu

Dirigé par Robert Rodriguez, assisté de Pere Calpe (4ème dan iaido, Chuden Sui O ryu iai kenpo), ce stage dense de 4 jours a rassemblé une trentaine de pratiquants avec au programme :
– des révisions sur les principes fondamentaux du iai (posture, appuis, tenue du sabre, dégainage et coupes)
– en fonction des niveaux en iaï kenpo : apprentissage ou perfectionnement des séries avancées de kata
– perfectionnement en kumi-iaï (travail avec partenaire)
– initiation / perfectionnement par niveau en jo-jutsu
Malgré le froid prenant de ce début du mois de décembre en Catalogne, l’intensité des entrainements et l’accueil du dojo Budokan Penedes auront permis à tous de passer un excellent stage.

 

By

Les judokates de Saint-Jean à l’honneur

Les jeunes judokates minimes des arts martiaux de Saint-Jean, Tiphaine Teisseire et Constance Chapuis, associées à Tiphaine Ducasse et Chloé Combes de l’ASU Union, ainsi qu’à Mélanie Goize et Laura Fuseau du judo club de Pechbonnieu, sont montées sur la deuxième marche du podium du championnat régional minimes par équipe. Ce très bon résultat présage un bel avenir à ces jeunes filles qui font honneur à leur club et à leurs professeurs Thomas Pascal des Arts Martiaux de Saint-Jean et de Pechbonnieu, Christophe Bozo du judo club de l’ASU l’Union. L’ensemble des parents et dirigeants félicitent ces combattantes qui s’engagent totalement dans leur loisir sportif pour que cette entente soit le reflet d’un amical plaisir de partage et d’amitié.

By

Une jeune championne de judo au club des Arts Martiaux de Saint-Jean

Une jeune «pensionnaire» de la section de judo du club des Arts Mariaux de Saint-Jean, monte sur la plus haute marche du podium lors du tournoi régional cadette le samedi 20 octobre à la maison du judo de Toulouse. A la suite de ce brillant résultat, Margaux Szurewsky (cadette deuxième année), sélectionnée pour le tournoi national des cadettes, qui s’est déroulé au centre sportif de Limoges le samedi 27 octobre, termine à la cinquième place, ratant de très peu la troisième après une tres bonne prestation. Sa ténacité, son respect des valeurs du judo, dont Margaux se discipline sans effort, font honneur aux Arts Martiaux de Saint-Jean ainsi qu’aux dirigeants et son entraîneur Thomas Pascal. Nous lui souhaitons encore de nombreux bons résultats pour poursuivre longtemps sa jeune carrière sportive qui commence.

By

Décembre pointe son écharpe…et montre la voie

 

Feuilles de novembre, se profilent déjà les dernières semaines de 2012 …premieres initiations et apprentissages pour les nouveaux adhérents du Dôjo des arts martiaux de Saint Jean, quant aux anciens, un pas de plus sur ce long sentier. Les fêtes sont proches et le bureau des Arts Martiaux de saint Jean désire être présent dans la transmission d’une pensée positive à cueillir et à cultiver tout au long de la nouvelle année.

Elèves, professeurs, disciples, sensei,, participant à une des disciplines venues du Japon, Chine ou Inde, nous poussons la porte du Dôjo avec le  plaisir commun de retrouver des compagnons, de prendre le temps de s’occuper de soi, d’œuvrer à une aventure personnelle.

Premier contact entre nous, je souhaite que les pages de ce site s’appuient sur le collectif que représente notre association et les relations que nous y entretenons.

La technique est un moyen de rencontrer les autres, elle est subordonnée à la rencontre des autres. Kokyu, expiration toute en douceur, sans intention particulière sinon de rencontrer  toujours l’autre.

Un certain nombre d’arts martiaux fait du jeu d’opposition et de confrontation le prétexte d’un large projet pédagogique, permettant dans un premier temps une éducation physique, mentale, morale et sociale, et devenant dans un second temps le lieu privilégié d’une recherche constante, d’une prise de conscience progressive de soi-même et des autres.

Dans cette perspective singulière se placent tout particulièrement les « do » tels que le judo, l’aikido, le jodo, l’iaïdo, le karatédo, etc. Leur pratique, pour être éducative, s’inscrit dans l’ordre du symbolique et doit être « démotivée » : en effet, en avançant dans sa pratique, l’élève ne s’entraîne ni pour apprendre à se défendre, ni pour gagner en compétition, mais pratique pour la pratique elle-même, puisant dans cette expérience sans fin les moyens d’une progression physique et mentale profonde.

D’autres arts martiaux, parmi lesquels le plus connu est le tai chi chuan sont conçus comme des moyens de mieux faire circuler l’énergie du corps, d’améliorer ou de conserver la santé. Le geste martial, s’il n’est parfois qu’à peine esquissé, demeure le prétexte d’une très grande exigence en termes de justesse de la posture.

La plupart des arts martiaux s’inscrivant plus particulièrement dans cette orientation sont d’origine chinoise et ont été fortement influencés par les principes taoïstes.

Un dôjô est un endroit de recherche de soi-même, d’expériences et d’étude des valeurs humaine. Il est normal qu’une certaine éthique soit de mise. Ceci dit, c’est aussi un lieu de vie. La fantaisie, l’humour, bref, l’expression de diverses émotions humaines y sont souhaitables, sans pour autant tomber dans une ambiance de « foire ». Tout est une affaire de dosage. Un dôjô doit respirer la joie, l’enthousiasme. Je crois que nous sommes sur le bon chemin …

Seul l’esprit de gaîté est capable de surmonter les problèmes qui se posent à nous. Il dispose de nombreux moyens : le courage, la persévérance, la reconnaissances des faits positifs, le respect, la pratique de la justice, la bonté, la compassion…

« Une bonne santé, la self-défense, le renforcement de la confiance en soi, ‘l’ambiance de club’, devenir fort, rencontrer des gens, améliorer son statut social, étudier des méthodes d’enseignement, passer des grades, développer une sérénité d’esprit, chercher une forme de méditation dynamique, la recherche d’une philosophie, pratiquer avec un enseignant que l’on considère avoir ‘quelque chose à donner’, découvrir des principes moraux différents, acquérir la ‘maîtrise de soi’, dominer les autres, assurer un développement harmonieux du corps et de l’esprit, connaître ses possibilités physiques (et ses limites), étudier la respiration ou le Ki indéfinissable, recherche de la Paix, ‘casser la gueule à son voisin », etc. »

Toutes ces raisons peuvent exister pour un individu ou pour plusieurs  mais non pas pour tous les pratiquants  en même temps. Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles sont toutes des exemples de raisons ‘subjectives’.

Ce premier contact est donc forcément subjectif, nous espérons que ce site s’enrichira dans l’année à venir de vos contributions qui seront toutes bienvenues pour faire vivre notre dojo et ce que nous y faisons ensemble.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous, nous vous souhaitons la paix du cœur, la joie de l’esprit et la santé physique à vous et à tous ceux que vous aimez.

En prime, une lecture d’une description traditionnelle de ce qui est considéré comme étant les différentes étapes sur le « Do » (cité ici d’une façon très succincte).                                                                                                            Richard Goldfarb (vice-président)

 

Les Dix Tableaux de la Recherche du Buffle

(le buffle a été traditionnellement le symbole de la nature innée de l’homme – sa nature « Buddha ».

1. ‘Chercher le Buffle’: « Le buffle ne s’est jamais vraiment perdu, alors, pourquoi le chercher? Ayant ignoré sa vraie Nature, l’homme ne la voit pas ».

2. ‘Chercher la Piste’: « A travers de l’enseignement il discerne les traces ».

3. ‘Premières Aperçues du Buffle’ : « Si seulement il écoute bien les sons de la vie quotidienne, il arrivera à la Réalisation et à cet instant voir la source même ».

4. ‘Attraper le Buffle’: « Aujourd’hui il a rencontré le Buffle qui depuis longtemps courrait librement dans les champs. Le fouet lui permettra de le dompter ».

5. ‘Dompter le Buffle’: « Lorsque vient une pensée, une autre, et encore, une autre jaillit. L’Illumination amène la réalisation que ces pensées ne sont pas fausses car même elles viennent de notre vraie Nature ».

 6. ‘Monter le Buffle et le ramener chez soi’: « La lutte est terminée, la victoire ou la défaite ne font plus de différence ».

 7. ‘Le Buffle oublié; Soi-même tout seul’: « Un piège n’est plus utile lorsque le lapin est pris, un filet est inutile lorsque le poisson est capturé. Le Buffle est sa Nature première : il l’a maintenant reconnu ».

 8. ‘Et le Buffle et le Soi-Même sont oubliés’ : « Tout sentiments illusoires ont disparus ainsi que les idées de sainteté ».

9. ‘Le Retour à la Source’: « Depuis même le début il n’y a pas eu le moindre poussière. Il observe les rythmes de la vie du monde en gardant une état de sérénité modeste et inébranlable ».

10. ‘Entrant le marché avec des mains qui aident’: « La porte de sa cabane est fermée et même le plus sage ne peut le trouver. Ses concepts, opinions, présomptions, préjudices ont enfin disparus. Il fait son Chemin sans tenter de suivre les pas de quiconque. Portant sa gourde il rentre dans le Marché (le monde quotidien), s’appuyant sur sa canne, il est de retour chez lui. Il aide les gens sur la Voie « .

 

By

17-18 nov. 2012, Pologne : 20 ans Tenshinkan dojo

Pour marquer son 20ème anniversaire, le dojo polonais Tenshinkan a organisé les 17 et 18 novembre 2012 à Varsovie le 1er Sui Ô ryu taikai européen.

Inspiré en partie par le grand koden budo taikai de l’école qui a lieu chaque année au Japon, ce rassemblement a réunit pour des entrainements, une compétition, un passage de grade et des démonstrations cinq écoles traditionnelles de sabre. Celles ci étaient présentées et représentées par les experts et haut gradés européen suivants :

  • Robert Rodriguez, Sui Ô ryu, 7ème dan renshi iaid
  • Patrik Demuynck, Tamiya ryu, 7ème dan renshi iaid
  • Takao Momiyama, Muso Shinden ryu, 7ème dan renshi iaid
  • Philippe Merlier, Muso Shinden ryu, 6ème dan renshi iaid
  • Neil Kemp, Muso Jikiden Eishin ryu, 6ème dan iaido
  • Krzysztof Gornicki, Muso Shinden ryu, 6ème dan iaido
  • Andy Watson, Muso Shinden ryu, 6ème dan iaido
  • Henry Schubert, Muso Jikiden Eishin ryu, 5ème dan iaido
  • Jose Martinez Abarca, Sui Ô ryu, 5ème dan iaido

Ce grand rassemblement fut un véritable succés avec plus de 100 pratiquants (élèves et professeurs confondus) venues de toute l’Europe : Pologne, France, Espagne, Angleterre, Finlande, Belgique, Allemagne, Suède, République Tchèque, Slovaquie, Russie.

 

Le taikai s’est déroulé selon le programme suivant :

Le samedi, début de journée : ouverture du taikai. Présentation des sensei présents ; discours d’ouverture par Robert Rodriguez :

« Bonjour à toutes et à tous,

Nous sommes ici pour célébrer le 20ème anniversaire du Tenshinkan Dojo, porté aujourd’hui par Marcin Wojtasik et Radoslaw Januszkiewicz. Je suis fier de voir tout le travail qu’ils ont accompli, depuis leur engagement dans l’école Sui O ryu. Ils sont avec leurs élèves les pionniers de cette tradition en Pologne.

Pour marquer cette étape importante ils ont organisé, ce qui est une 1ère en Europe, le Sui O ryu Taikai. Cinq écoles traditionnelles sont réunies aujourd’hui et j’espère qu’en étant ensembles nous apprendrons à nous connaitre, à nous apprécier et à réaliser que nous ne sommes pas si différentes. La coupe d’un sabre reste une coupe, quel que soit le style.

La pratique du iai n’est pas seulement l’entrainement à des techniques, c’est aussi l’entrainement de l’esprit et du coeur.

Ce taikai va être pour tous l’occasion d’exprimer son sentiment, tout la sincérité de sa personnalité.

Pour ceux qui auront la charge d’arbitrer durant la compétition, soyez exigeants. Plus que la technique vous aurez à juger de la qualité d’un travail, d’une attitude et d’une énergie.

Je souhaite à chacun de profiter pleinement de cet évènement. »

Le samedi matin et après midi : keiko. Les différentes écoles ont travaillé en groupes distincts, sous la direction d’un sensei. Un groupe spécifique a permis aux personnes inscrites au passage de grade de se préparer en travaillant uniquement le seitei-iai
Le samedi fin de journée : passages de grade du 1er au 4ème dan. En 1er et 2ème dan : 100% de réussite. En 3ème dan : 60%. En 4ème dan : 30 % de réussite.

Mention spéciale pour Joan Cresp et Stéphane Loudière des Arts Martiaux St Jean qui ont fait parti des reçus au 4ème dan. Félicitations !

Le dimanche matin : compétition individuelle. Tous les réultats : sur le site du Tenshinkan dojo
Le dimanche après midi : l’embu (démonstrations) a cloturé le taikai, en permettant a chacun de présenter son école et de s’enrichir du travail et de la diversité des autres styles. Les démonstrations se sont succédées ainsi :

  • Sui Ô ryu iai kenpo – iaïjutsu (groupes)
  • Muso Shinden ryu, Muso Jikiden Eishin ryu, Tamiya ryu – iaijutsu (groupes)
  • Sui Ô ryu iai kenpo – kumi iai
  • Muso Jikiden Eishin ryu – tachi uchi no kurai ; Tamiya ryu – tachi iai ; Araki ryu – kenjutsu
  • Sui Ô ryu : jo ho
  • Shindo Muso ryu – jojutsu ; Araki ryu – shinken iaijutsu
  • 5ème dan iaijutsu embu (ensembles : Jose Martinez Abarca, Arthur Degand, Henry Schubert)
  • 6ème dan iaijutsu embu (ensembles : Andy Watson, Philippe Merlier, Krzysztof Gornicki, Neil Kemp)
  • 7ème dan iaijutsu embu (séparément : Patrik Demuynck, Robert Rodriguez)

Le dojo Tenshinkan, mené par ses instructeurs Marcin Wojtasik et Radoslaw Januszkiewicz, a assuré une organisation remarquable de ce 1er taikai européen de Sui Ô ryu. Nous leur adressons tous nos remerciements pour leur accueil chaleureux et pour leur disponibilité tout au long de ce grand évènement. Joyeux 20ème anniversaire : tanjobi omedeto !

A voir : une très belle galerie photo de Adam Hofman

 

By

04 nov. 2012, Japon : 38ème Sui Ô ryu koden budo taikai

Le 4 novembre dernier, le grand taikai annuel de l’école Sui Ô ryu s’est tenu au Japon, à Fujieda dans la province de Shizuoka.

Organisé par le soke de l’école, Katsuse Yoshimitsu, ce rassemblement réputé d’arts martiaux traditionnels réunit chaque année de nombreux élèves et gradés de l’école Sui Ô ryu, de hauts gradés, sensei et pratiquants d’autres écoles. Cette année plus de 350 participants avaient fait le déplacement pour ce grand évènement.

Après une cérémonie d’ouverture conduite par le soke, la journée se déroule ensuite avec un riche programme : de nombreuses démonstrations de iai, d’armes traditionnelles, une compétition de iai ouverte aux pratiquants du 1er au 6ème dan

Cette année le taikai s’est tenu plus tard qu’à l’accoutumée, la date traditionnelle étant le 1er dimanche du mois d’octobre. Un élève des Arts Martiaux St Jean, Jean-Baptiste Magnon, était pour le mois de novembre au Japon. Il a eu l’opportunité de pouvoir assister et participer au taikai. L’occasion pour lui de participer à la compétition (arrivé en 8ème de finale, catégorie 3ème dan) et de nous faire parvenir des photos de cette grande journée de budo.

By

25-29 oct. 2012, UK : 19ème championnat d’Europe Iaïdo

C’est à Stevenhage, en Angleterre, que se sont déroulés cette année les 19ème championnat d’Europe de Iaïdo. Robert Rodriguez, entraineur de l’équipe nationale finlandaise de Iaïdo, était présent tout au long de la compétition pour amener et diriger les finlandais sélectionnés pour cet évènement.

En individuel, M. RUPPONEN a obtenu un fighting spirit dans la catégie Mudan.

En équipe, la sélection fait un très beau parcours. En poule l’équipe sort celles de l’Angleterre et de la République Tchèque. Par la suite dans le tableau final, il s’en faut de peu pour que l’équipe accède pour la première fois de sa participation aux championnats d’Europe aux demi-finales.

Le site dédié au championnat d’Europe : EIC 2012
Tous les résultats de la compétition en individuel et en équipe : resultats EIC 2012

Crédit photo : article de Jukka Uusisalo sur le site Karhun Kertomaa

Crédit photo : article de Jukka Uusisalo sur le site Karhun Kertomaa

By

19-21 oct. 2012, Manzares : stage jodo Znkr

Stage du 19 au 21 octobre 2012 à Manzanares en Espagne, organisé par José Javier Villa et le C.D.E. Dojo Shotokan, et dirigé par Robert Rodriguez.

Crédit photo : José Javier Villa

Crédit photo : José Javier Villa

By

Taï Chi Chuan/Sophrologie – Dimanche 18 novembre de 9h à 12h à Saint Jean

 TAI CHI CHUAN et SOPHROLOGIE

Stage trimestriel Dimanche 18 novembre 2012 de 9h30 à 12h30 au Dojo Clair Matin

Rencontre de ces 2 pratiques sur le thème de la pesanteur

Intervenants : Christiane De Tollenaere et Richard Goldfarb 

Renseignements et Inscriptions par mail : dojo.stjean@free.fr

By

Stage annuel régional de Tai Chi Chuan avec Denis Félus 19/20 janvier 2013

 STAGE annuel régional de Taï Chi Chuan avec Denis FELUS

Samedi 19 janvier  et  Dimanche 20 janvier 2013 à Saint Jean

Denis Félus enseigne le Taï Chi Chuan depuis 1980.
Il enseigne le style Yang Originel transmis par Yang Sau Chung, fils de Yang Chen Fu, puis par Chu King Hung, dont il a été l’élève personnel pendant 15 ans.

Médecin, acupuncteur, formateur, il est responsable pédagogique du Mouvement International de Tai Chi Chuan (MITCC) et de l’Ecole de Formation par le Mouvement (EFPM).

Il anime de nombreux stages et formations en Taï Chi Chuan et en Psychothérapie statégique.                       

Il est  également l’auteur d’ouvrages sur le Taï Chi Chuan « Le miroir de soie » et le Tui Shou « La voie du milieu ».

 

Renseignements et Inscriptions par mail  : Christiane De Tollenaere / dojo.stjean@free.fr