Aïkido

L’AÏKIDO n’est pas un sport de compétition et rejette toute forme de tournois, d’épreuves impliquant des catégories de poids, la comptabilisation des victoires et le couronnement de champions. L’endroit où on le pratique est le DOJO. C’est un lieu privilégié et il serait regrettable de le considérer comme une simple salle d’entraînement où l’on vient transpirer. Dans un DOJO, hommes, femmes ou enfants acceptent la difficulté d’un art martial déconcertant, en éliminant les tensions, tout ce qui bloque, gêne. On purifie le geste et l’esprit, en progressant sur la voie que l’on a choisi de suivre.

Le chemin que l’on doit parcourir seul dans son cœur, mais avec l’aide des autres, toujours présent physiquement, est un chemin difficile, sans fin et qui impose le respect et une certaine tenue.

L’inventeur de l’aïkido, O Sensei Morehei Ueshiba disait : « L’Aiki n’est pas l’art de la bataille avec l’ennemi. Ce n’est pas une technique de destruction de l’adversaire. C’est la voie de l’harmonisation du monde qui fait de l’humanité une seule nation. » Actuellement, l’aïkido est essentiellement une manifestation moderne des Arts Martiaux Japonais. Plus simplement, l’aïkido est à la fois : un art de vivre, une philosophie, une merveilleuse et subtile discipline martiale.

 

 

Professeurs

SOLANO Raymond
DEJEPS  Brevet d’Etat
4ème dan

ROULIN Philippe
DEJEPS Brevet d’Etat
3ème dan

Durand Denis

BF 2e dan